Le roulage consiste à usiner une pièce sans copeaux, par déformation (laminage) entre 2 outillages spécifiques appelés « Molettes » comportant le même profil que la pièce à usiner.

Les fibres de la matière sont déformées et non coupées jusqu’à épouser la forme des outillages.

La matière utilisée pour le roulage doit répondre à un cahier des charges spécifique :

  • Dureté maxi :            130 kg/mm².
  • Allongement mini :    8 %.
  • Etat de surface :        Ra < 0,8.
  • Cote d’ébauche :       à définir au cas par cas en fonction du diamètre et du pas.


Les avantages du filet roulé : Qualité – Coût – Délai

  • Les fibres ne sont ni rompues, ni coupées.
  • Absence totale de copeau.
  • Amélioration des caractéristiques mécaniques de 30% (dureté et résistance à la rupture).
  • Suppression des amorces de ruptures du fait du glaçage de la surface lors du laminage.
  • Possibilité d’obtenir une longueur de filetage très grande.
  • Procédé rapide.
  • Besoin de moins de matière que pour réaliser un filet usiné.
  • Moins de coût de transport du fait du poids inférieur.

Optimisation des caractéristiques en fond de filet grâce à un écrouissage maximum (très forte zone de compression).

DSC 0110
DSC 0114
DSC 0073

 

Vue en coupe du filet taillé : Taillé
Schématisation du principe de roulage : Principe
Vue en coupe du filet roulé : Roulé

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur.